ĆZ 76 – an 1932

ĆZ 76 – an 1932

Fabricant: Ćeska Zbrojovka AS., Strakonice, Tchécoslovaquie

Ignatius Uhl, le constructeur principal du département moto de Ćeska Zbrojovka a contribué de manière significative au lancement de la production de motos dans cette usine. D'abord, expérimental, le véhicule de l'entreprise était en fait un vélo de grande capacité 60 cm3, attaché à la fourche avant et entraînant la roue avant directement (aucune ceinture ou chaîne impliquée). Les travaux de construction de ce modèle ont commencé à Strakonice dès 1930 an, mais le vélo motorisé n'a pas bien performé lors des essais.

W 1932 Au cours de l'année, une moto légère d'une cylindrée a été construite 76 cm3, qui est entré dans la production en série. La série a été lancée au cours de la première année de production 450 morceaux de ce véhicule. Groupe motopropulseur – deux temps, moteur monocylindre avec puissance 1,5 kW (2 KM) à 3500 rpm a été monté dans un seul châssis tubulaire, fourchue à l'arrière. Le système d'allumage était du type magnéto. La moto a commencé à utiliser les pédales. La roue arrière non suspendue entraînait la chaîne. Suspension avant, avec une fourchette oscillante, a été suspendu par un ressort hélicoïdal. Le véhicule avait un poids à vide 40 kg et vitesse maximale développée 40 km / h. La consommation de carburant était 2 litres par 100 kilomètres.

La pratique a cependant montré, que la puissance du moteur est insuffisante, surtout en terrain montagneux. Par conséquent, dans 1933 Dans l'année, un nouveau moteur d'une capacité de 98 cm3 et puissance 1,8 kW (2,5 KM) à 3800 tr / min, dont la moto ĆZ était équipée. Cette capacité (n'excédant pas 100 cm3) il résulte de la volonté de s'adapter aux réglementations d'alors, en privilégiant les motos de classe légère 100 cm3. D'autres éléments du véhicule ont été améliorés - CZ a reçu une boîte de vitesses manuelle à trois vitesses et des freins à tambour sur les deux roues. Ce véhicule amélioré au poids à vide 48 kg développait une vitesse maximale 60 km / h.

Moto marquée ĆZ 98 apparaît dans le programme de production de l'usine de Stracon, également après la Seconde Guerre mondiale. Déjà dans la première année d'après-guerre, plusieurs milliers d'entre eux ont été produits, cette fois avec une magnéto de notre propre production située dans le volant et un carburateur de la société tchécoslovaque Jikov.