NSU 1000 – an 1925

NSU 1000 – an 1925

Fabricant: Neckarsulmer Fahrzeugwerke AG, Neckarsulm, Allemagne

Après la guerre, les modèles de la série NSU étaient équipés de moteurs en V éprouvés, d'une cylindrée de 496 à 996 cm3, montés dans des cadres tubulaires (l'exception était le moteur à quatre temps 998 cm3, conçu pour la course). Transmission par courroie (encore utilisé quelques années après la guerre) en raison de la puissance croissante des moteurs, il s'est avéré de plus en plus peu fiable et a donc été remplacé par une chaîne. De 1911 années rencontrées, sur certains modèles de motos, roue arrière suspendue. Cette conception a duré jusqu'à ce que 1925 an. En raison de l'état de la surface des routes d'alors, il n'a pas été possible de développer des vitesses de conduite trop élevées, par conséquent, la boîte de vitesses à deux vitesses était parfaitement suffisante et seulement en 1922 Il a été remplacé par une boîte de vitesses à trois vitesses dans l'année.

Moto NSU z 1925 année avait un moteur en V à deux cylindres d'une capacité 995 cm3 (diamètre du cylindre 80 mm, course du piston 99 mm). Beaucoup de puissance 11,8 kW (16 KM) - dans la version sportive par o 2 KM plus - a témoigné de la conception bien développée du groupe motopropulseur. La boîte de vitesses à trois rapports était séparée du moteur. La chaîne entraînait la roue arrière, jailli avec un ressort. La roue avant était montée dans une fourche trapézoïdale avec un ressort hélicoïdal et des amortisseurs à levier. Pneus avec dimensions 26 X 2 1/2 ont été montés sur des jantes de même taille. Les roues étaient mutuellement, échangeable.

De 1926 année, la société a changé son nom pour NSU Vereinigte Fahrzeugwerke AG. Parmi les nouveaux modèles de cette marque, une moto à moteur monocylindre de cylindrée mérite une mention 248 cm3 et puissance 7,4 kW (10 KM) à 2000 tr / min – le travail du designer en chef Otto Reiz. Le véhicule prenait de la vitesse 120 km / h et a fait de l'entreprise beaucoup de succès dans les compétitions de course et de fiabilité. Comme décrit, tous les modèles de la fin des années 1920 avaient un double cadre tubulaire, boîte de vitesses à trois rapports et lubrification automatique du moteur. Certains d'entre eux avaient un système de commande d'embrayage à double pied et manuel.

Les motos de cette marque avaient une finition très soignée, connu comme: „NSU - finition”.